19
Juil
2018

Cogi-News : Google Maps devient payant !

Google Maps, outil incontournable de la cartographie en ligne, s’est rapidement démocratisé sur de très nombreux sites Internet : dans les pieds de page, au niveau du formulaire de contact, dans la géolocalisation des points de vente d’une société, ou pour choisir votre point relais après une commande en ligne, Google Maps est partout. Depuis le 16 Juillet, la mise à jour tarifaire de Google Maps est entrée en vigueur. Le changement intervient soudainement, ce service ayant été mis à disposition gratuitement depuis longtemps, au grand dam des développeurs et créateurs d’applications.

L’API de Google Maps désormais payant

Afin de mieux cerner le phénomène, il est nécessaire de comprendre ce qu’est une API. API est un acronyme pour Applications Programming Interface. Une API est un « pont » qui permet d’établir des connexions entre plusieurs logiciels pour échanger des données. Pour un développeur, cela lui permet d’intégrer simplement une application dans sa programmation. Auparavant, Google proposait ses API gratuitement : ainsi, les développeurs intégraient facilement et sans coûts les cartographies de Google Maps dans les sites Internet qu’ils développaient (et nous utilisateurs, nous naviguons sur ces cartes présentes sur des sites Internet touristiques, d’hôtels, de restaurants etc.) Aujourd’hui, cette liaison a un coût.

En effet, l’ensemble des professionnels du Web qui intègrent Google Maps dans leur programmation vont devoir ajouter leur informations bancaires, chose jusqu’alors facultative. Pour forfait de base, Google propose à chaque professionnel un forfait mensuel gratuit mais limité équivalent à 200 dollars. Difficile pour les professionnels d’avoir une visibilité sur ce que cela représente en terme de fréquentation de cartes sur un site. Ce montant risque d’être dépassé dans la majorité des cas, et ainsi rendre l’application payante.

À titre d’exemple, Google Maps devenait payant pour 25 000 recherches par jour, volume qui permettait aux développeurs de voir venir les surplus en terme de coût. Aujourd’hui, ce même volume s’applique sur la période d’un mois… Rendant les 200 dollars du forfait de base facilement atteignable et dépassable. Il faudra ensuite payer 7 dollars par tranche de 1000 chargements par jour, pouvant rendre l’addition très salée.

Autre nouveauté, même si vous êtes sûr de ne pas dépasser ce quota, vous devez renseigner votre carte bancaire au risque de voir apparaître ce type d’image à la place du module de cartographie.

Quelles solutions envisager ?

Bien que Google Maps s’est placé comme un incontournable de la cartographie en ligne, cette solution n’est pas la seule existante sur le marché et il existe des alternatives.

Aujourd’hui, nous proposons à nos clients d’autres possibilités Open Source comme Open Street Map,solution collaborative de cartographie (utilisée entre autre par le site de la Mairie de Paris). Cela peut être une bonne opportunité pour que d’autres acteurs gratuits émergent et proposent des alternatives plus économiques.

 

Vous avez des projets de développement pour votre communication et souhaitez intégrer des cartographies dans votre site Internet ? Contactez-nous !

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone