27
Avr
2016

Facebook fait évoluer sa messagerie instantanée « Facebook Messenger », en plaçant l’intelligence artificielle au cœur de la relation client

Le 12 avril 2016 s’est tenue la conférence F8 à San Francisco, organisée pour les développeurs de Facebook. Mark Zuckerberg y a présenté un des nouveaux produits phares de Facebook : « M », l’assistant personnel de Messenger.

Conférence f8-mark-zuckerberg

Aujourd’hui, 900 millions d’utilisateurs se connectent tous les mois sur Facebook Messenger. Les particuliers s’en servent pour discuter avec leurs amis, les entreprises pour communiquer avec leurs clients et prospects.
C’est donc dans une logique de constante innovation, pour conserver sa place de leader mondial dans le secteur des réseaux sociaux que Facebook évolue continuellement en apportant des améliorations à son interface et en y intégrant de nouvelles fonctionnalités telles que « M ».

Ainsi, au cours de la conférence F8, Mark Zuckerberg a officialisé « M », l’assistant virtuel de la messagerie instantanée de Facebook, au service des utilisateurs.
« M »apparaît comme un contact classique parmi vos autres contacts, avec lequel vous pouvez déclencher une conversation d’un simple clic, comme vous le faites déjà avec vos amis. Son avantage est qu’il peut être sollicité pour trouver une information, pour répondre à vos questions formulées en langage naturel, mais aussi pour accomplir des tâches pour vous : afficher la météo, réaliser des achats, effectuer des réservations de spectacles, restaurants, …, organiser des voyages, communiquer des résultats sportifs…

« M » repose sur l’intelligence artificielle, mais s’enrichit aussi de l’apprentissage acquis au contact d’employés Facebook, appelés les « M trainers » qui répondent aussi aux demandes des internautes. Les « M trainers » remédient aux éventuelles carences de « M » qui en tire des enseignements et développe ainsi ses connaissances.

Cette messagerie instantanée qui permet de simuler des conversations avec un être humain grâce à l’intelligence artificielle, repose sur des systèmes interactifs conversationnels robotisés appelés « bots ». Les entreprises partenaires de Facebook pourront donc proposer leurs services aux internautes via ces « bots » et développer ainsi leur notoriété et surtout réaliser des ventes.
Des partenariats sont déjà existants entre Facebook et des entreprises telles que Uber, voyages-sncf.com ou HP.

Le développement de ces « bots » permet à Messenger de devenir un véritable outil de relation client pour les marques et représente un levier de développement financier supplémentaire pour Facebook, qui se positionne alors comme un nouvel intermédiaire pour les achats en ligne.
Plus d’informations :

facebook-m-messenger

 

 

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone